Film d’horreur: UPSALA ! Film d’espoir :J’ai rencontré Terrance !

Salut à tout le monde ! Désolé mais selon l’endroit où l’on crèche, parfois rien ne rentre et ce fut le cas à Upsala hier soir. Mais si le signal n’a pas rentré, les MARINGOUINS n’ont pas eu ce problème ! Imaginez un motorisé rempli de ces bestioles vampires et faite X 1000. Le soir venu, on s’installe pour bientôt compter les moutons mais on tue, tue et retue des Upsala( car c’est comme cela que je les appelle depuis car j’imagine que c’est le mot maringouin dans un langage jadis existant ! Je vous jure que ce fut juste drôle 10-15 minutes mais ça n’arrêtait pas de rentrer. Pour une histoire courte, on s’est couché pareil, caché dans les couvertures avec gros comme un huard pour respirer mais j’ai PÉTÉ MA COCHE APRÈS 1 HRE et j’ai pris une longue marche de minuit à 4 h du matin pour enfin dormir jusquà 6h30 car on changeait l’heure ( avance d’une heure). Nous supposons que c’est autour de l’extension avec le divan-lit ouvert, qui est la source suite à un déballancement à corriger. Conclusion, ce camping est un nid d’Upsala sanguinaire où j’ai même vu un père maringouin faire le trou afin de faire siphonner ses 7 rejetons!

18 juillet : Dryden à Upsala pour un bon 199 km ( non, je n’ai pas roulé 1 km pour arondir). Pour 8h37 sur le vélo à travers les épinettes de l’Ontario et ses nombreux Lacs.

19 juillet : Upsala à Thunder Bay pour 144 km, Dieu merci en calculant que nous avions perdu 1 heure et du sang !  Encore du beau temps mais toujours un petit vent contraire. Le moment fort du jour est notre petite visite, Moi et Maurice, juste avant de se rendre au camping . C’était au km 138 ! Nous avons aperçu un panneau indiquant : Terry Fox Memorial, 2 km à gauche ! Connaissant l’histoire de ce jeune homme, nous n’étions pas à 2 km près et ça été pour moi un grand moment car ce que que je fais dans le luxe et en pleine santé, lui il l’a fait à pied avec une prothèse et en « rémission » d’un cancer ! Je me permets de vous rafraichir la mémoire ou de vous apprendre qui est Terry Fox :

 » En rémission d’un cancer, Terry Fox entreprend en 1980, la traversée du Canada à pied afin d’amasser des fonds pour la recherche. Cet athlète déterminé, amputé de sa jambe droite à cause de la maladie, cours 5373 km ( un marathon au quotidien ) pendant 143 jours avant que le cancer ne le force à abandonner à l’est de Thunder Bay, dans la communauté de Shuniah. Avec son « Marathon de l’Espoir », il captive les canadiens  par la force de ses idéaux humanitaires, redéfinit le courage personnel et révolutionne la collecte de fonds. Cette course héroïque et sa fin tragique ont hissé Terry Fox au rang des grandes figures emblêmatiques du Canada.

« avec un peu de bonne volonté, les rêves peuvent devenir réalité. Je crois aux miracles……..Il le faut…..Toute cette souffrance doit cesser un jour. « 

                                                     Terrance Stanley Fox , 28 juillet 1958 – 28 juin 1981

Merci à Richard Forgues pour sa collaboration au tronçon Dryden-Ignace ainsi qu’à CDVMSA .  Merci à Mélanie Duchesne et Maurice Gagné pour leur collaboration au tronçon Upsala-Thunder Bay.

A demain !!!

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s